';
AccueilBiomnis LiveLumière surTest Prosigna® : un test d’expression génique pronostique dans le cancer du sein ou comment visualiser un cancer dans 10 ans

Lumière sur

Tous les « Lumière sur »

Test Prosigna® : un test d’expression génique pronostique dans le cancer du sein ou comment visualiser un cancer dans 10 ans

Pictogramme horloge Benoit Quilichini Pictogramme horloge Mai 2016

Facteurs pronostiques et prédictifs « classiques » dans le cancer du sein : rappels

Il s’agit de facteurs cliniques, histologiques et hormonaux.

En facteurs pronostiques, sont notamment validés les facteurs suivants : l’âge de la patiente, la taille de la tumeur, le statut HER2 ou le statut ganglionnaire.

En facteurs prédictifs de réponse thérapeutique, sont utilisés le statut des récepteurs hormonaux aux œstrogènes et progestérones et le statut HER2. En fonction du statut de ces 3 récepteurs, le traitement adopté sera différent (hormonothérapie ou anti-HER2).

Facteurs moléculaires : une approche nouvelle et personnalisée

Des tests de biologie moléculaire permettent d’avoir une approche complémentaire par une classification plus fine de la tumeur et une évaluation du risque de récidive. Il s’agit de tests dits d’expression ou de signature génique permettant d’étudier différents gènes impliqués dans la prolifération tumorale.  De ces profils émanent 4 classes moléculaires possibles dans le cancer du sein : luminal A, luminal B, HER2 surexprimé et basal like.

Chaque profil et chaque classe moléculaire correspondent à un pronostic et un risque de récidive différent et donc à un traitement spécifique adapté à chaque patiente. C’est un exemple d’application de ce que l’on appelle « la médecine personnalisée » : le traitement n’est plus basé sur des principes et facteurs généraux mais choisi en fonction des particularités individuelles propres à chaque patient.

Le test Prosigna® Nanostring

Il existe plusieurs tests de signature génique sur le marché pour le cancer du sein.

Le test Prosigna est réalisé à partir de l’ARN isolé et extrait des tissus tumoraux : le niveau d’expression simultané de 50 gènes est mesuré par un système automatisé nCounter, système commercialisé par la société Nanostring.

L’analyse de ces 50 gènes associée à la taille de la tumeur et au nombre de ganglions atteints permet via un algorithme de rendre 4 résultats pour ce test :

  • le type moléculaire de la tumeur
  • la probabilité individuelle de récidive à 10 ans
  • un score de risque de récidive de 0 à 100
  • une classification du risque de récidive à 10  ans : faible, moyen ou élevé

L’ensemble de ces 4 résultats permet au final au médecin d’adapter le traitement, d’ajouter ou non une chimiothérapie. A cela s’ajoute l’aspect psychologique, même si le risque évalué reste probabiliste, il est primordial pour une patiente de mieux connaitre et appréhender ses risques futurs.

Ce test est proposé depuis février 2016 par le département de génétique moléculaire du laboratoire Biomnis et en collaboration interne avec le département d’anatomopathologie.

Biomnis réalise notamment le test de signature d’expression génique pour le pronostic du cancer du sein Prosigna® pour les centres de lutte contre le cancer composant le Groupe Unicancer.


En savoir plus


Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site