Passage de pots en tube pour les examens urinaires

A partir du 1er novembre 2019, les urines, jusque-là envoyées en pot, devront être envoyées en tube sous vide sans additif de 4ml (diamètre 13 mm – hauteur 75mm).

En pratique

  • Vous pouvez utiliser vos propres tubes (tube sous vide à bouchon beige, tube à hémolyse, …) si ceux-ci sont sans additifs et respectent le gabarit suivant : diamètre 13 mm – hauteur 75 mm.
    ATTENTION : Les tubes hors gabarit ne seront pas acceptés.

NB : Les examens d’infectiologie et certains examens retransmis nécessitant d’importants volumes d’urines (notamment biochimie métabolique spécialisée et médecine du travail) ne sont pas concernés par ce changement.

Remplacement de l’acidification des urines par la congélation pour les catécholamines urinaires et dérivés méthoxylés urinaires – 5 HIA – VMA – HVA 

Dans un souci de simplification du pré-analytique, la congélation a été validéela pour la conservation des catécholamines urinaires et dérivés méthoxylés urinaires – 5 HIA – VMA – HVA, en remplacement de l’acidification.

A partir du 1er novembre 2019, les urines doivent nous être envoyées non acidifiées et congelées dans un tube sous vide 4 ml sans additif (référence T28 disponible sur la commande en ligne de Biomnis Connect).
Pour éviter tout risque de cassure, veillez à ne pas remplir à ras bord les tubes devant être congelés.

ATTENTION : Les pots congelés seront refusés.

NB : Ne sont pas concernés par ce changement les examens acide oxalique, calcium, magnésium et phosphore pour lesquels l’acidification est toujours requise ainsi que le dosage d’acide urique pour lequel l’alcalinisation reste de rigueur.