';

Immunologie

Biomnis Connect

Votre espace client personnalisé

Référentiel des examens

Accédez à toutes les analyses Eurofins Biomnis

L’immunologie au sens large, comprend l’étude des maladies auto-immunes et inflammatoires ainsi que celle des gammapathies monoclonales et des maladies allergiques.

L’apport de la biologie dans ce domaine est fondamental, tant au diagnostic qu’au suivi de nombreuses pathologies telles que les connectivites, les vascularites, la maladie coeliaque, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), les hémopathies lymphoïdes et lymphoplasmocytaires ou encore les allergies alimentaires ou respiratoires.


Autoimmunité

Les maladies auto-immunes (MAI) affectent 5 à 7 % de la population générale et constituent la troisième cause de morbidité dans les pays développés après les maladies cardio-vasculaires et les cancers.

Une réaction auto-immune peut se développer contre de nombreux auto-antigènes de l’organisme, d’où la diversité des auto-anticorps qu’il est possible de rechercher. Les MAI peuvent être individualisées en MAI non spécifiques d’organes (connectivites) associées à des signes cliniques très variés, et en MAI spécifiques d’organes, dont les antigènes cibles sont localisés à un type d’organe. Eurofins Biomnis est à même de détecter plus de 100 auto-anticorps différents, parmi lesquels des spécificités rares ou récemment décrites dans les myosites, les maladies neurologiques, les maladies bulleuses de la peau… Le laboratoire utilise de nombreuses techniques pour le diagnostic biologique des MAI : immunofluorescence indirecte, technologie Luminex® sur Bioplex, immunoenzymologie, immunoblotting… Les résultats sont rendus à J0 pour les paramètres les plus courants et en moins d’une semaine pour la plupart des auto-anticorps rares. Des biologistes du laboratoire sont membres de la Société Française d’Immunologie (SFI) et de l’EASI Group.

Nos ressources scientifiques


Immunochimie

L’activité du laboratoire d’immunochimie repose sur l’exploration des protéines de différents milieux biologiques.

Diverses pathologies sont diagnostiquées ou suivies à l’aide des études protéiques : gammapathies monoclonales, syndrome inflammatoire, déficits immunitaires, néphropathies, sclérose en plaques, etc. Le dépistage, l’identification et le suivi des dysglobulinémies monoclonales (gammapathies à Ig G, A, M, D, E et à chaînes légères libres kappa et lambda) sont réalisés par électrophorèse (capillaire), immunoélectrophorèse ou immunofixation, des protéines sériques et urinaires. L’exploration des protéines urinaires utilise conjointement, après ou sans concentration, les techniques d’électrophorèse sur agarose haute résolution et d’immunofixation. Des dosages spécifiques des protéines sériques et urinaires sont réalisés par immunonéphélémétrie et immunoturbidimétrie, en particulier les dosages d’immunoglobulines et de chaînes légères libres kappa et lambda. L’exploration des protéines du liquide céphalo-rachidien, recherchant essentiellement des profils oligoclonaux des IgG, est réalisée par la technique de référence de focalisation isoélectrique. Eurofins Biomnis collabore avec le Centre National de Référence (CNR) pour le diagnostic de maladie des chaînes lourdes.

Nos ressources scientifiques


Eurofins Biomnis utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant votre navigation, vous acceptez de recevoir les cookies du site eurofins-biomnis.com

Pour en savoir plus rendez-vous sur les mentions légales

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site