';
Eurofins Biomnis | Biologie médicale spécialiséeBiomnis LiveLumière surDiagnostic de l’hémochromatose de type 1- gène HFE

Lumière sur

Tous les « Lumière sur »

Diagnostic de l’hémochromatose de type 1- gène HFE

Pictogramme horloge Laurence Strompf Pictogramme horloge Octobre 2014

L’hémochromatose est une maladie héréditaire à transmission autosomique récessive, de pénétrance variable, liée au gène HFE.
C’est la maladie génétique la plus commune dans la population caucasienne en particulier chez les individus ayant des origines nordiques et/ou celtiques (prévalence 1/260).
L’excès de fer plasmatique caractéristique de cette pathologie, qui se dépose dans les cellules parenchymateuses de nombreux tissus et organes, explique la symptomatologie clinique. Celle-ci s’exprime habituellement chez l’homme entre 30 et 40 ans et plus tardivement chez la femme en raison d’une relative protection du fait des pertes menstruelles et des grossesses.
Le tableau clinique associe de façon variée asthénie, mélanodermie, rhumatismes chroniques, atteintes endocriniennes, hépatiques et cardio-vasculaires.

Les trois variations de séquence du gène HFE, les plus fréquentes, recherchées dans le cadre d’une perturbation du bilan martial sont : p.Cys282Tyr (C282Y), p.His63Asp (H63D) et p.Ser65Cys (S65C).
Mais le diagnostic génétique repose uniquement sur la mise en évidence de C282Y à l’état homozygote qui concerne environ 80% des patients diagnostiqués cliniquement.

Les associations de C282Y avec H63D ou S65C à l’état hétérozygote ainsi que l’homozygotie H63D ne sont considérées comme ayant un impact sur le bilan martial et/ou sur le tableau clinique qu’au regard de la présence de facteurs de co-morbidité.

Les indications du dépistage de l’hémochromatose de type 1 sont encadrées par la NABM
La recherche de la mutation p.Cys282Tyr (C282Y) peut être demandée (B180)

Dans le cadre individuel

  • En présence d’un Coefficient de Saturation de la Transferrine (CS-Tf) > à 45% et après exclusion de toutes les autres étiologies pouvant entrainer cette augmentation
  • Suite à un bilan orienté ayant retrouvé des signes cliniques, biologiques, d’imagerie ou d’histologie suggérant une hémochromatose

Dans le cadre familial

  • Chez un sujet apparenté au premier degré d’un individu porteur de la mutation à l’exception des sujets mineurs et des mères ménopausées ou ne désirant plus avoir d’enfant.

La recherche des mutations p.His63Asp (H63D) et p.Ser65Cys (S65C) n’est pas prise en charge par l’assurance maladie (60 euros HN).

Un bilan martial perturbé comprenant une hyperferritinémie mais un CS-Tf < à 45% doit faire rechercher en priorité une autre cause clinique: un syndrome métabolique, un syndrome inflammatoire, une lyse cellulaire, une consommation excessive d’alcool,…

Cadre législatif

Pour toute demande d’examen de génétique constitutionnelle (génétique moléculaire et cytogénétique), les documents suivants doivent obligatoirement accompagner le prélèvement :
Prescription médicale,
Attestation de consultation de génétique remplie par le médecin prescripteur,
Consentement éclairé signé par le patient majeur.

Sources

Décret n°2008-321 du 4 avril 2008, arrêté du 27 mai 2013 définissant les règles de bonnes pratiques applicables à l’examen des caractéristiques génétiques d’une personne à des fins médicales, article L.1131-2 du CSP


Bibliographie

  • European Association for the Study of the Liver. EASL clinical practice guidelines for HFE hemochromatosis.
    Journal of Hepatology 2010; 53(1): 3–22.
  • Deugnier Y, Bardou-Jacquet E, Ropert M, et al. Prise en charge actuelle des hémochromatoses.
    Feuillets de Biologie 2012; 309: 17-23.
  • Sogni P, Buffet C. Démarche clinique devant une hyperferritinémie.
    La Presse médicale 2013 ; 42(4): 405-10.

Eurofins Biomnis utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant votre navigation, vous acceptez de recevoir les cookies du site eurofins-biomnis.com

Pour en savoir plus rendez-vous sur les mentions légales

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site