Caractérisation du déficit en alpha1-antitrypsine – Eurofins Biomnis

Le déficit en alpha1-antitrypsine est une affection génétique de transmission autosomique récessive, maladie conformationnelle associée à des variants pathogènes du gène SERPINA1 (Serine protease inhibitor 1), sur le chromosome 14, codant l’AAT. Les deux variants pathogènes les plus fréquents sont :

  • le variant Z (PI*ZZ) ; fréquence dans le monde 1 %, le plus pathogène, caractérisé par une substitution p.Glu366Lys. Il représente 95 % des déficits sévères, avec un gradient de fréquence décroissant Nord-Sud ;
  • le variant S (PI*SZ) ; fréquence dans le monde 2-3 %, caractérisé par une substitution p.Glu264Val, sans impact clinique s’il n’est pas associé au variant Z.

Mais de nombreux autres variants du gène SERPINA1 ont été décrits, certains comme MMalton ont des effets similaires à ceux du variant Z ; d’autres comme S, sont sans conséquence.

La physiopathologie de l’atteinte pulmonaire est liée à la diminution de la protection anti-élastasique au niveau pulmonaire ; l’atteinte hépatique est secondaire à la polymérisation des molécules d’AAT anormales et leur accumulation dans les hépatocytes.

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site