';

Complications de la chirurgie bariatrique

Les complications post-opératoires immédiates ne doivent pas être méconnues, pour ne pas retarder leur prise en charge. Trois symptômes en sont évocateurs :

  • tachycardie,
  • douleur
  • et hyperthermie.

C’est pourquoi il est demandé aux infirmières, lors de leur passage biquotidien pour les injections d’anticoagulant, une prise systématique des constantes et une évaluation de la douleur. Au moindre doute, le patient doit être à nouveau hospitalisé en centre de chirurgie bariatrique avec évaluation clinique, bilan biologique et scanner avec injection et temps portal.
Les principales complications post-opératoires redoutées sont une hémorragie sur la ligne d’agrafage, une embolie pulmonaire et une fistule.
La fistule post opératoire a désormais un traitement bien codifié, nécessitant une coordination entre chirurgien, radiologue, endoscopiste interventionnel et réanimateur. Une antibiothérapie doit être débutée rapidement.

Enfin, il faut également bien examiner les cicatrices qui peuvent être le lieu d’un abcès ou d’une éventration.
La mortalité précoce en 2015 était de 0,06 % pour la sleeve et de 0,10 % pour le bypass (données PMSI). Les facteurs associés à la mortalité sont le sexe masculin, un âge de plus de 50 ans, un IMC > 50 kg/m2, un diabète, une hypertension artérielle, un antécédent de chirurgie gastrique, le tabagisme et l’inexpérience du praticien.

Il existe d’autres complications :


En savoir plus

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site